Exporter quand on est petit

À propos de SERDEX International

Notre mission est de soutenir, d'outiller et d'accompagner les PME manufacturières et de services à valeur ajoutée du Saguenay—Lac-Saint-Jean dans l’amélioration de leur capacité à l’exportation afin de favoriser leur développement à l’international.

Par Christian Gravel, conseiller stratégique à l’exportation

Voir l’article dans le magazine virtuel 

L’IMPORTANCE DES PME DANS L’ÉCONOMIE CANADIENNE

Selon Développement économique Canada,l’économie canadienne comptait, en décembre 2016, 1,17 million d’entreprises. De ce nombre,97,9 % étaient des petites entreprises (moins de 99 employés) qui généraient 70,5 % de tous les emplois au Canada. Autre fait intéressant : 54 % de ces 1,17 million d’entreprises comptaient moins de cinq employés. C’est dire toute l’importance
qu’occupent les petites entreprises dans l’économie du pays.

EXPORTER QUAND ON EST UNE PETITE ENTREPRISE

SERDEX International accompagne, depuis plus de 20 ans, les entreprises de la région qui veulent se développer sur les marchés internationaux. De plus en plus, on remarque des micro entreprises de moins de dix employés désirant s’ouvrir à l’exportation. Le phénomène n’est pas nouveau. Il est simplement plus présent dans notre quotidien. Et c’est compréhensible. Les changements des dernières décennies dans l’environnement mondial, les nouvelles technologies et les plateformes en ligne permettent aux petites entreprises de s’ouvrir  plus facilement à l’international. Les entreprises sont donc de plus en plus conscientes qu’elles ont intérêt à ne plus se tenir à l’écart des marchés internationaux.

QUI PEUT EXPORTER?

Toutes les petites entreprises n’ont pas la capacité d’exporter. En fait, si on élimine d’emblée les services de proximité (coiffeurs, santé, hébergement, restaurants, etc.), les entreprises comme les fermes familiales, les petits imprimeurs ou les garages, seul un nombre restreint de PME (environ 20 %) voient le marché international comme une opportunité, notamment celles qui recherchent la croissance, qui développent des produits innovants, ou encore qui suivent leurs clients sur les marchés internationaux.

LES CONDITIONS GAGNANTES

Pour percer les marchés extérieurs, un certain nombre de conditions doivent être réunies. Bien sûr, la volonté de la direction à se développer sur les marchés internationaux est fondamentale,
mais le dirigeant d’une petite entreprise est souvent un homme-orchestre qui a de la difficulté à t’accorder dix minutes en entrevue. Pourra-t-il y consacrer le temps et les efforts?

La capacité financière de l’entreprise pour soutenir son développement international est tout aussi importante. Même si l’entreprise est soutenue par des programmes d’aide gouvernementaux
généreux, sa part reste un fardeau, d’autant que les résultats peuvent souvent prendre un an ou davantage à rapporter.

Tout aussi important : la capacité de production de l’entreprise doit être prise en compte. Est-ce que l’entreprise peut répondre rapidement à une forte augmentation de la demande? Peu de petites
entreprises pourront investir rapidement dans l’augmentation de leurs capacités, alors que la pénurie de main-d’oeuvre actuelle n’améliore pas la situation. L’entreprise peut-elle, par exemple, se tourner vers la sous-traitance si elle ne peut répondre rapidement à l’interne à une forte augmentation de la demande?

Finalement, et c’est la grande question, est-ce que son produit ou son service se distingue assez pour percer sur ces marchés? On parle ici de produits innovants, de technologies exclusives et
d’expertises pointues qui répondent à des besoins précis pour des types de clientèles bien identifiées.

BIEN SE PRÉPARER

L’accessibilité aux marchés internationaux est bien réelle, même pour une petite entreprise. Il convient cependant aux dirigeants de faire leurs devoirs avant de se lancer dans l’aventure. SERDEX International propose une démarche qui peut grandement aider les entreprises régionales à mieux se préparer à l’international.

ÉTAPE I : faire un prédiagnostic à l’export. Réalisé
gratuitement et en quelques heures, ce diagnostic
fera ressortir les forces et points à améliorer au
sein de l’entreprise qui veut développer les marchés
internationaux.

ÉTAPE II : avoir un plan. SERDEX vous
accompagnera dans la préparation de votre plan de
commercialisation. Ce plan servira à évaluer votre
potentiel, vos forces et vos faiblesses, à obtenir
des données de marché fiables et à définir des
stratégies claires, des clientèles et marchés ciblés,
des objectifs définis et des budgets réalistes.

ÉTAPE III : la mise en place du plan. Maintenant
qu’on a un plan, il faut l’exécuter. SERDEX
International peut vous accompagner dans la
définition d’un plan d’action détaillé, la mise à jour
de ce plan en cours d’exécution ainsi que le suivi
des activités et des résultats.

Oui, exporter, c’est possible même quand on est petit. À condition de vouloir, d’être en mesure de se distinguer et d’être bien préparé.